Recherche

La psychomotricité s’adresse à tous les âges de la vie, en prévention ou en soins.

Le psychomotricien trouve sa place de la néonatalogie, à la gériatrie !
Son action est utile : 

  • pour le bébé ou le jeune enfant dans des missions de prévention, d’éveil ou de stimulation,
  • pour l’enfant en difficultés ponctuelles, ou persistantes, de natures diverses,
  • pour l’adolescent et le jeune adulte,
  • pour limiter les effets du vieillissement chez la personne âgée,

Le psychomotricien peut également exercer auprès de patients présentant des troubles plus spécifiques :

  • déficit intellectuel,
  • déficits sensoriels,
  • handicap moteur,
  • polyhandicaps.

Il intervient dans des structures hospitalières, dans des centres de consultations, dans des établissements spécialisés, au sein de crèches, halte garderies, mais aussi à son cabinet en libéral.
Le psychomotricien peut aussi se déplacer à domicile


Le bébé et le jeune enfantbebe.jpg

  • Si vous parents, vous êtes inquiets sur l’évolution de votre enfant,
  • Si vous pensez qu’il présente un retard dans l’acquisition de la station assisse, de la marche, de la préhension, ou encore  dans  son envie d’entrer en  communication avec les  autres,
  • Pour les enfants  nés prématurés,  pour lesquels un travail de stimulation peut être requis,
  • Pour ceux dont le handicap altère le développement (IMC, syndrome neurologique, syndrome génétique).


L’enfant scolarisé

  • Pour l’enfant qui est décrit comme  agité , impulsif, hyperactif, qui a du mal à se concentrer, à rester attentif,garconfatigue.jpg
  • Pour celui au contraire qui est replié sur lui, qui est mal à l’aise dans sa relation aux autres, qui est inhibé, anxieux, peu sûr de lui, lent, quelquefois immature,
  • Pour tous ceux que l’on décrit comme maladroits, patauds, qui tombent souvent, se cognent partout, ont du mal à organiser leurs gestes dans la vie quotidienne, qui présentent des troubles praxiques, 
  • Pour ceux qui sont en difficulté dans la maîtrise de leur tonus, qui présentent des difficultés d’équilibration, de coordination, que ce soit au niveau des mouvements globaux, ou dans les gestes de dextérité fine,
  • Pour ceux qui présentent des questionnements sur leur latéralité (gauche-droite),
  • En cas de difficulté à s’organiser dans le temps et dans l’espace, 
  • Si on observe des tensions corporelles, troubles tonico-émotionnels (tics)
  • Pour l’enfant dont l’écriture est coûteuse, lente ou illisible. Le psychomotricien va évaluer une éventuelle dysgraphie et va prendre en compte tous les aspects psychomoteurs de l’écriture (schéma corporel, latéralité, coordinations, régulation du tonus, perception de l’espace… nécessaires à la mise en place d’une écriture efficace, et de meilleure qualité),
  • Pour ceux qui ont du mal à accéder à la symbolisation et à l’abstraction,
  • Pour ceux qui présentent des difficultés scolaires. Bloqués dans leurs apprentissages, un travail sur les prérequis psychomoteurs est souvent nécessaire.


Tout enfant, adolescent, ou adulte

  • qui manque de confiance en soi,
  • se sent crispé, angoissé,
  • qui ne parvient pas à construire une image positive de soi.


Personnes âgées

geriatrie.jpg

  • pour les Personnes âgées qui sont en perte d’autonomie dans leurs déplacements, leur gestes, dans toutes leurs capacités motrices, cognitives ou relationnelles, 
  • pour la prévention des chutes,
  • pour celles qui souffrent de maladie de type Alzheimer


Pour les personnes qui présentent une pathologie spécifique

Handicap moteur, intellectuel, sensoriel


Date de création : 01/03/2015 : 22:34
Dernière modification : 01/03/2015 : 22:34
Catégorie : -
Page lue 2511 fois